Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/12/2016

valorisation et de conservation de la grotte du Mas d’Azil - Ariège

 

Après la découverte en novembre 2011 d’un gisement archéologique exceptionnel datant de l’Aurignacien, le planning de chantier avait été totalement bouleversé.

En urgence, la commune décidait de modifier le projet architectural en abaissant d’environ 50 cm les appuis de la toiture sur la paroi nord pour les sortir du secteur archéologique. Les gisements sont dorénavant protégés permettant la reprise des travaux.

Les techniciens de l’entreprise retenue travaillent à la pose de la charpente métallique.

Quatre poutres treillis de 30m de long vont traverser de part en part le parvis de la grotte pour soutenir la toiture à double courbure du bâtiment réalisé en zinc. et on ne parle pas de peinture tadelakt ici.


L’objectif : obtenir un bâtiment sans fondations qui épousera les lignes de la grotte



Le nouveau parcours de visite a été testé par de nombreux touristes cet été qui l’ont trouvé bien plus adapté et moins difficile à suivre.

Une bonne nouvelle pour le  directeur Economie et Tourisme au Conseil général de l'Ariège, qui espère voir la fréquentation de la grotte passer de 30 000 à 45 000 visiteurs par an.

D’ici la fin octobre, la charpente métallique sera en place. Les techniciens s’attaqueront alors au plan de couverture et au plancher bas. Puis les façades latérales seront élevées.

Enfin, le chantier de la passerelle qui permettra le cheminement des visiteurs du parking à la grotte et qui surplombera la rive de l’Arize débutera à la fin du mois pour s’achever début janvier.

Si tout se déroule comme prévu, la date d’ouverture au public est déjà fixée .

Le projet de visite virtuelle de la partie ornée de la grotte inaccessible au public avance bien aussi. Il devrait d’ailleurs promettre quelques surprises.


Coût global du projet : 3,5 millions d’euros subventionnés à 80% par la Région, l’Etat et le conseil général de l’Ariège.

L’impact financier sur le budget de la commune sera nul puisque le solde est pris en charge par les recettes de l’entrée de la grotte et du musée. Un montage qui permet à la commune de réaliser d’autres projets importants.